Christian de Lille

576709 visiteurs
658520 pages visitees

Chroniques

Cliquez sur l'un des boutons ci-dessus pour visualiser les autres textes ou images

Contre le tout sécuritaire, la révolte !

Les manifestations de masse obsèdent les gouvernements et les services de sécurité dans tous les pays du monde, en France aussi.
Les avancées des technologies numériques sont déjà et seront utilisées pour économiser des ressources humaines.
Ainsi pour les prochains JO 2024, sont prévus des caméras et des logiciels d’analyse automatique du comportement des gens observés, des capteurs de paramètres humains pour le personnel sécuritaire, une gestion en temps réel du flux des spectateurs …
Mais les technologies numériques sont accessibles à tous, d’où la nécessité d’écouter les conversations sur les réseaux, de mettre en place des systèmes anti-drones, ...

Clairement, les grandes manifestations de masse sont une occasion unique pour le Big Brother !
Que pouvons nous faire, nous simples citoyens contre cette tendance sécuritaire inhumaine ?


- Premièrement, nous pouvons boycotter toute manifestation de masse organisée par les dirigeants de ce monde, comme le Mondial de foot, les JO, les COP inutiles, etc … Imaginons des JO 2024 à Paris et en Ile de France quasiment désertés ! Quel déni, quelle gifle donnée aux tenants de la mascarade du sport d’élite commercial !

- Deuxièmement, nous devons éliminer par nos votes, dans ce qui reste de démocratie, ceux qui développent l’État policier et généralisent la surveillance des individus. Les « En marche sur place soi-disant renaissants », nous les laissons au berceau !

- Troisièmement, puisque nos manifestations de protestation, de contestation n’échappent pas à la surveillance généralisée, nous devons changer de méthode ; il faut donc rendre indisponibles voire détruire toutes les caméras et tous les dispositifs numériques de contrôle qui nous empoisonnent la vie, un peu plus chaque jour. Demain, montons dans le train sans titre de transport numérique, sans système de contrôle humain ou numérique, quel bonheur !

- Quatrièmement, le dérèglement climatique, le pillage des ressources de cette Terre, la perte de biodiversité étant avérés, ces grandes fêtes de masse commerciales qui ajoutent au gâchis néo-libéral généralisé sont condamnables.

Refusons ce système mercantile et néfaste pour l’humanité. Arrêtons nos postes de télévision qui nous endorment en nous diffusant de faux débats, des informations de propagande ou des jeux et variétés débiles.
Abandonnons tous les systèmes de protection existants puisqu’ils sont contraignants et largement dévoyés.
Révoltons nous, sortons de nos cages de verre (maison, véhicule, bureau), organisons nos vies entre voisins, au niveau de la rue, du quartier ou du village. Créons le modèle de société local qui nous va bien et qui respecte le vivant.

… Et s’ils nous empêchent de faire le grand changement entre nous, faisons la révolution et la guérilla !

Edité le:26/11/2022

 

Association-Ginux et générée par web concept en :0.102 secondes